Nos 10 conseils pour bien travailler avec les blogueurs

10 conseils pour une bonne relation blogueurs

Marques, entreprises, voici dix conseils pour bien engager la relation avec les blogueurs… et la pérenniser !

1 – Lire le blog

Bien entendu, il n’est pas nécessaire de lire l’intégralité des 250 articles publiés depuis la création du blog. En revanche, parcourir les différents onglets, lire la page de présentation et les deux ou trois derniers articles semble un minimum pour déterminer si le blog et sa ligne éditoriale correspondent à vos attentes. Cela vous permettra également d’éviter de proposer de tester de la semoule à une blogueuse voyage…

2 – Soigner la prise de contact

Les blogueurs sont des êtres humains. Ils ont un prénom, des sentiments, et un emploi du temps personnel (cf. point n°5). Au moment de la prise de contact, veillez à utiliser le bon prénom et les formules de politesse de base. Et montrez que vous avez lu le blog et que votre choix est réfléchi. Cela semble évident, mais demandez à plusieurs blogueurs ce qu’ils en pensent, tous auront sans doute une anecdote à ce sujet.

3 – Privilégier la qualité (de l’audience) à la quantité

Ne vous basez pas uniquement sur des statistiques, regardez les interactions qui se créent autour des publications. Commentaires, réponses aux commentaires, nombre de partages ou de likes sont autant d’indicateurs de l’engagement du lectorat du blog et donc de vos cibles potentielles. Intéressez-vous au blog, mais aussi les réseaux sociaux liés à celui-ci. Mieux vaut une petite communauté très engagée qu’un grand nombre de fans qui ne suivent pas les actualités du blog.

4 – Privilégier la qualité (de la relation) à la quantité

Comme pour toute relation humaine, celle qui se crée avec un blogueur doit s’entretenir et cela prend du temps. Il vaut mieux une relation vraie et pérenne que dix contacts plus ou moins fidélisés. Chouchoutez votre blogueur ! Souhaitez-lui son anniversaire, proposez des informations en avant-première, lisez son blog et commentez et/ou partagez un post qui vous a plu de temps en temps, même s’il ne parle pas de votre marque. Autant de petites attentions qui prennent du temps mais qui font toute la différence.

5 – Avoir à l’esprit que blogueur(se) n’est pas un métier…

Les blogueurs qui vivent de leur blog sont très rares. La plupart des blogueurs écrivent sur leur temps libre, ils tiennent leur blog comme une activité annexe. Qu’ils soient étudiants ou salariés, ils n’auront donc pas la possibilité de venir à votre point presse du jeudi matin 11h30… Autre point de vigilance, tous ne sont pas auto-entrepreneur. La question de la rémunération de posts sponsorisés peut alors devenir compliquée.

6 – … Mais être conscient que tout travail mérite salaire

Qu’il s’agisse d’un test produit, d’une gratuité, de la prise en charge de ses frais, etc., le blogueur, s’il est approché par une marque, demandera nécessairement quelles sont les modalités de partenariat que vous avez à proposer. Au-delà de la question de la rémunération en tant que telle (versement d’argent) qui reste souvent floue, il est important de pouvoir proposer au blogueur une contrepartie pour le travail que lui demande la rédaction de l’article

7 – Ne pas prendre le blogueur(se) pour une courge

Chargés de communication, graphistes, développeurs, community manager free-lance, même s’il ne faut pas généraliser nombreux sont ceux qui évoluent dans un secteur proche du vôtre. Certains ont donc une bonne vision des deux côtés de la relation.

8 – Ménager les susceptibilités

Rédiger un article documenté, retoucher, renommer et redimensionner des images, partager un post sur les réseaux sociaux sont autant d’étapes qui prennent du temps. Le blogueur est souvent autodidacte. Son blog, il l’a créé en bidouillant sur WordPress, en apprenant des rudiments de référencement, etc. Le blogueur a souvent une relation très émotionnelle avec son blog, c’est un peu son « bébé ». Un conseil donc, ne dénaturez pas le contenu qu’un blogueur aurait produit pour vous. Et ne vous dites pas non plus que c’est « cher payé ». Demandez-vous par exemple combien cela vous coûterait si la vidéo réalisée par le blogueur avait été commandée à un professionnel. Le résultat est certes différent, mais la finalité aussi.

Pour autant, n’hésitez pas à transmettre des éléments de brief précis et à vous accorder dessus dès le départ, une des clefs pour un partenariat réussi.

9 – Savoir dans quoi on s’engage

Enfin, soyez conscients de la subjectivité inhérente à tout blog. Le blogueur n’est pas un journaliste, il ou elle va donner SON avis, partager son ressenti. Et il est possible que même avec toutes les bonnes intentions du monde, il n’ait pas adhéré à votre produit. De nombreux blogueurs ont néanmoins une ligne de conduite qu’ils tentent de respecter. Beaucoup font le choix de ne parler que de produits ou d’expériences qu’ils ont trouvé concluants. D’autres apporteront une nuance liée à leur souhait de ne pas mentir à leur lectorat. La plupart du temps ils vous feront un débrief avant de publier leur article.

À vous de transformer cette étape en opportunité pour votre entreprise ! Les retours « usagers » sont une force, ils pourraient vous permettre d’ajuster une offre ou d’améliorer un produit…

10 – Être ouvert aux opportunités

Ce n’est pas le plus courant, mais il arrive que des blogueurs démarchent des marques. Si vous êtes contactés, prenez le temps d’évaluer la demande. Le blogueur ne cherche pas forcément à vous soutirer une contrepartie à tout prix, il a peut-être juste identifié que son lectorat serait intéressé par votre offre ou vos produits. À vous de voir si cela rentre dans votre stratégie, mais il serait dommage de laisser passer un potentiel… ambassadeur. Quoi qu’il en soit, apportez une réponse. Gardez à l’esprit que le blogging est un microcosme dans lequel tout ou presque finit par se savoir.

PARTAGER CET ARTICLE

Nos articles similaires

Aucun commentaire

Oups, les commentaires sont fermés pour cet article.

Vous souhaitez vous faire comprendre ?

Alphacoms

Agence conseil en communication corporate basée à Nantes, Alphacoms aide les entreprises et les organisations à nourrir l’intérêt, la confiance et l’adhésion de leurs publics stratégiques, dans un objectif de développement, de performance et de pérennité.

En savoir plus sur Alphacoms >

ALPHACOMS
34 bis rue Alfred Riom
BP 18580
44188 Nantes Cedex