Mais à quoi sert la communication ?

alphacoms_visuel_pme2

Il y a quelques semaines, rentrant du boulot, j’attrape au vol la phrase de conclusion du 28 minutes d’Arte, prononcée par le sociologue Serge Guérin. Quelque chose comme « Nous vivons dans une société de communication, ce qui ne veut pas dire une société de compréhension et d’échange ».

Interventions des vieux routards ou des jeunes loups de la com’…

« Je n’ai pas connaissance du contexte dans lequel cette phrase est arrivée, aussi ne me risquerai-je pas à interpréter la pensée de Serge Guérin. Mais cette phrase m’a interpellée : « A-t-il raison ? Qu’est-ce donc que la communication et à quoi sert-elle ? »

« Sans nourrir l’ambition de me lancer dans une thèse sur le sujet, j’ai toutefois regardé et écouté autour de moi avec une attention nouvelle. Et que lit-on dans les magazines spécialisés, sur les blogs des communicants ou sur les fils twitter des stars du métier, qu’entend-on dans les conférences et interventions des vieux routards ou des jeunes loups de la com’ ? « Une belle marque doit générer de belles histoires », « il faut créer du contenu », « notre volonté est de créer de l’engagement et du dialogue avec la cible » ; pire, des phrases comme « que cette campagne soit un succès ou non, l’agence s’est ouvert un boulevard avec cette signature qui permet toutes les extravagances ».

Un univers déconnecté du fond ?

« Ce ne sont là que quelques exemples pris au hasard ces derniers jours mais ils suffisent à faire naître l’impression d’une communication qui serait devenue un univers à part, déconnecté du fond et du sujet, vivant pour lui-même et tournant sur lui-même. Communiquer pour communiquer. Créer du contenu à partir de rien. Être toujours plus présent, visible, original, créatif, buzzé, liké, commenté, tendance… dans une concurrence d’image et de conversation de plus en plus féroce. Mais pour quoi faire ? »

« Pour ma part, je suis attachée à une vision de la communication qui n’est pas assimilable à la publicité ou au marketing et qui ne se réduit pas à la maîtrise d’une série de techniques et de technologies plus ou moins innovantes (e-réputation, seo, brandcontent, storytelling, RP2.0…) mises au service d’une grande agitation permanente. Un peu naïvement peut-être, je reviens de temps en temps à la source, celle des définitions des dictionnaires et des théoriciens ; elles évoquent l’idée d’établir une relation pour faire connaître, faire comprendre, partager des messages, des informations, des réactions, des émotions, dans un univers où doivent également être pris en compte un environnement, du bruit, des codes et des cultures différents… Bref, une véritable aventure humaine, complexe, au service d’une meilleure compréhension mutuelle, voire d’une action commune. »

Industriels, élus, riverains…

« Lorsque nous parvenons, grâce à nos propres efforts de compréhension et d’analyse des enjeux et des attentes autour d’un sujet, à rapprocher et à faire dialoguer, à faire mieux s’écouter et se comprendre des industriels, des élus, des riverains, des associations, des salariés, des administratifs, des banquiers, des journalistes, des actionnaires, des communautés, des écoles, des fournisseurs, des clients ou que sais-je encore, dans le but d’améliorer, de faire partager, comprendre et avancer un projet, on avance à petits pas vers un monde meilleur. La communication n’est alors ni un outil de manipulation de masse ni une bulle d’irréalité inutile et auto-entretenue ; la communication est alors une discipline noble et complexe dont les praticiens travaillent quotidiennement à réintroduire un peu de compréhension, d’échanges et de confiance au cœur de nos sociétés individualistes. »

 

Ingrid Berthé, Directrice associée

Marion Andro,

PARTAGER CET ARTICLE

Marion
Marion Andro

Nos articles similaires

Aucun commentaire

Oups, les commentaires sont fermés pour cet article.

Vous souhaitez vous faire comprendre ?

Alphacoms

Agence conseil en communication corporate basée à Nantes, Alphacoms aide les entreprises et les organisations à nourrir l’intérêt, la confiance et l’adhésion de leurs publics stratégiques, dans un objectif de développement, de performance et de pérennité.

En savoir plus sur Alphacoms >

ALPHACOMS
34 bis rue Alfred Riom
BP 18580
44188 Nantes Cedex